950 000 € pour la recherche dans le Rhin Supérieur

RMTMO RI - signature

Projet d'implantation d'une infrastructure de recherche de grande envergure pour la mise en réseau des sciences dans la région.

Le Comité de suivi du programme INTERREG V A Rhin Supérieur a approuvé la demande de financement concernant le projet d’infrastructure de recherche de grande envergure « RMTMO RI – Renforcement des infrastructures de recherche dans la Région Métropolitaine du Rhin Supérieur » en accordant une subvention d’un montant de 947 637 euros sur trois ans. Les acteurs scientifiques du projet ont ainsi franchi une nouvelle étape de la stratégie 2020 pour la Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur (RMT). Ce projet a pour objectif de développer un concept novateur pour l’implantation d’une infrastructure de recherche transfrontalière qui renforcera de manière décisive l’attractivité scientifique du Rhin supérieur. L’Université de Freiburg est porteuse du projet.

La Présidente du Regierungspräsidium de Freiburg, Bärbel Schäfer, a remis officiellement la notification de cofinancement au responsable du projet, le Prof. Dr. Gunther Neuhaus, vice-recteur et prorecteur pour la recherche de l’Université de Freiburg dans le cadre d’une cérémonie solennelle dans l’enceinte de l’Université de Freiburg le 19 mai 2017.

« Cette première étape vers un instrument de recherche de grande envergure dans le Rhin supérieur constitue un événement majeur pour le développement dynamique de la science et de l’économie dans la région métropolitaine trinationale », déclare Bärbel Schäfer. « Il s’agit d’une opportunité que nous ne pouvons saisir que conjointement avec nos partenaires français et suisses. En accordant une subvention de près d’un million d’euros, l’Europe contribue de manière déterminante à l’avenir fructueux de notre région. Non seulement les institutions de recherche, mais aussi l’économie et ainsi les citoyennes et citoyens de notre région en bénéficieront. »

Le responsable du projet, le Prof. Gunther Neuhaus, ajoute : « Pour faire face à la concurrence mondiale, nous n’avons pas seulement besoin d’idées excellentes et d’un personnel excellent, nous avons également besoin d’infrastructures à la hauteur. L’exploitation des synergies constitue un facteur essentiel pour développer une recherche européenne de pointe dans le Rhin supérieur. La création d’une infrastructure de recherche de grande envergure favorisera l’utilisation transfrontalière des infrastructures existantes et permettra ainsi d’améliorer les conditions des projets de recherche et la coopération dans l’ensemble de la région Rhin supérieur. »

« Le projet d’implantation d’une infrastructure de recherche de grande envergure dans le Rhin supérieur est une initiative phare de la RMT et du Campus européen pour renforcer les liens scientifiques dans le Rhin supérieur et offrir des conditions de recherche attractives et compétitives au niveau mondial », poursuit le Prof. Dr. Hans-Jochen Schiewer, recteur de l’Université de Freiburg, président d’Eucor – Le Campus européen et porte-parole du pilier des sciences de la RMT. « Les universités du Campus européen se sont dès le début totalement investies pour faire avancer ce projet phare et l’inscrire dans la stratégie globale de la région du Rhin supérieur. Nous sommes également heureux que ce projet nous donne l’occasion de poursuivre et approfondir notre coopération fructueuse avec l’alliance d’universités TriRhenaTech ainsi qu’avec l’Université de Koblenz-Landau. »

Outre l’Université de Haute-Alsace, 13 autres partenaires participent au projet – des universités et institutions de recherche de France, d’Allemagne et de Suisse, dont les universités membres d’Eucor – Le Campus européen et les universités des sciences appliquées du groupement TriRhenaTech.

Sur les 14 partenaires du projet, les partenaires suivants mettent des moyens financiers à disposition du projet phare :

  • Université de Freiburg - porteur du projet,
  • Université de Strasbourg,
  • Université de Haute-Alsace,
  • Institut de technologie de Karlsruhe (KIT),
  • CNRS,
  • Université des sciences appliquées (technique, économie, médias) d'Offenburg,
  • Université des sciences appliquées de Furtwangen,
  • Université des sciences appliquées de Karlsruhe.

D’autres institutions apportent leur expertise dans la mise en œuvre du projet en tant que partenaires associés :

  • Université de Bâle,
  • Université de Koblenz-Landau,
  • SATT Conectus Alsace,
  • Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg (INSA),
  • Haute école spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest,
  • Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm).

La Pr. Catherine Florentz, première vice-présidente de l’Université de Strasbourg, également vice-présidente pour la recherche et la formation doctorale souligne : « Une concentration exceptionnelle de compétences du plus haut niveau international caractérise la région transfrontalière et trinationale du Rhin supérieur. Le développement d'une grande infrastructure de recherche dans un tel contexte sera non seulement une plus-value locale structurante mais également un élément phare d'attractivité internationale. »

Dans le cadre du projet, les 14 partenaires veulent établir un état des lieux des infrastructures de recherche du Rhin supérieur et créer une base de données numérique intégrant toutes les institutions de recherche implantées dans la RMT. Une stratégie globale pour établir un modèle performant d’infrastructure de recherche transfrontalière sera ensuite développée. Les partenaires prendront ici en compte des facteurs tels que groupes cibles, coûts et conditions juridiques. Il en résultera en 2020 une feuille de route mettant en avant les caractéristiques originales et différenciantes de l’infrastructure de recherche dans le contexte transfrontalier de la RMT et les étapes de sa mise en œuvre.

Eucor – Le Campus européen

Le groupement européen de coopération territoriale (GECT) Eucor – Le Campus européen s’inscrit dans le cadre d’une longue coopération entre les universités du Rhin supérieur. En décembre 2015, les cinq universités membres – l’Université de Bâle, l’Université de Freiburg, l’Université de Haute-Alsace, l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT) et l’Université de Strasbourg – ont signé les documents fondateurs pour doter la recherche et l’enseignement transfrontaliers d’une personnalité juridique propre. Le Campus européen a pour mission de cristalliser les compétences et potentiels de ses 15 000 enseignant(e)s-chercheur(e)s, 11 000 doctorant(e)s et 115 000 étudiant(e)s afin de constituer un espace scientifique et de recherche au profil défini, sans murs ni frontières, au rayonnement international. Le Campus européen réunit également des projets transfrontaliers d’universités qui ne font pas directement partie du GECT – tel que le « Cluster du Rhin supérieur pour la recherche en durabilité », le projet « SERIOR » et le nouveau projet « RMTMO RI ».

Alliance universitaire TriRhenaTech

Depuis novembre 2014, les Universités des sciences appliquées de Karlsruhe, Offenburg et Furtwangen, la Haute école spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest et Alsace Tech, le réseau des Grandes Écoles d’Alsace, se sont regroupés et ont fondé le réseau TriRhenaTech. L’objectif commun de cette alliance est de renforcer le transfert des connaissances, des recherches et des technologies ainsi que la mobilité transfrontalière des étudiant(e)s. L’intensification de la mise en réseau scientifique entre les universités a permis en l’espace de deux ans à six groupes de recherche d’obtenir des subventions au niveau européen et régional. L’admission de l’Université de Kaiserslautern en février 2016 et de l’Université de formation duale de Lörrach en mars 2017 a porté le nombre d’étudiant(e)s à 48 000 dans le domaine des sciences appliquées.

La science dans la Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur

La région du Rhin supérieur est un espace économique et social comportant six millions d’habitant(e)s avec une capacité économique annuelle de plus de 200 milliards d’euros. La RMT, créée officiellement en 2010, doit favoriser la mutation de cet espace en une région européenne à haute compétitivité. Les thèmes recherche, développement et innovation jouent depuis toujours un rôle central. Le pilier sciences, l’un des domaines prioritaires de la RMT, se consacre à la recherche dans la région. La RMT, Eucor – Le Campus européen et TriRhenaTech offrent donc un environnement d’excellence pour interconnecter et regrouper les capacités du domaine scientifique de la région du Rhin supérieur.

INTERREG

INTERREG est une initiative commune du Fonds européen de développement régional (FEDER) et soutient la coopération transfrontalière en Europe. Le programme INTERREG Rhin supérieur actuel, au carrefour entre la France, l’Allemagne et la Suisse, en est déjà à sa cinquième génération et couvre la période de 2014 à 2020. L’Union européenne met une enveloppe de près de 110 millions d’euros à disposition. Dans le cadre d’Eucor – Le Campus européen, les projets « Le Campus européen : structures transfrontalières », « Cluster du Rhin supérieur pour la recherche en durabilité » ainsi que le projet « SERIOR » obtiennent déjà des subventions d’INTERREG. L’alliance des universités du Rhin supérieur pour les sciences appliquées ainsi que le bureau de coordination du pilier sciences de la RMT sont également cofinancés par INTERREG.