La convention quinquennale CNRS/UNISTRA/UHA/INSA signée

Date : 
12 octobre 2015
Lieu : 
Nouveau Patio
Convention quinquennale - 12 octobre 2015

Ce lundi 12 octobre 2015, Alain Fuchs - président du CNRS, Alain Beretz - président de l'Université de Strasbourg, Christine Gangloff-Ziegler - présidente de l'Université de Haute-Alsace et Marc Renner - directeur de l'INSA Strasbourg ont signé leur convention quinquennale de site.

Des ambitions partagées pour une recherche dynamique en Alsace.

Le CNRS, l'Université de Strasbourg, l'Université de Haute-Alsace et l'INSA de Strasbourg réaffirment leur volonté de construire une politique scientifique commune pour le site alsacien.

Ce lundi 12 octobre 2015, Alain Fuchs - président du CNRS, Alain Beretz - président de l'Université de Strasbourg, Christine Gangloff-Ziegler - présidente de l'Université de Haute-Alsace et Marc Renner - directeur de l'INSA Strasbourg signent une convention quinquennale de site.

Par cet acte stratégique, et au moment où les prix Nobel scientifiques sont dévoilés, les partenaires témoignent de leur détermination à renforcer la visibilité et le rayonnement international de la recherche menée dans les établissements alsaciens.

Signée collectivement par les quatre établissements, cette convention est ambitieuse par la nature des engagements pris par les partenaires.

 

Consolider les secteurs d'excellence

Elle vise à soutenir les grands domaines de recherche qui correspondent aux priorités scientifiques partagées par les partenaires :

  • la biologie fondamentale et la biologie moléculaire, structurale et intégrative
  • la chimie, physique, matériaux et nanosciences
  • les matériaux
  • les sciences pour l'ingénieur
  • les sciences européennes et les sciences des religions
  • la géophysique et les sciences de l'univers
  • la physique subatomique avec leur application sur la santé, l'environnement et à la gestion des grandes masses de données

 

Favoriser l'émergence de nouvelles thématiques inter/pluridisciplinaires

Elle a également comme ambition de créer les conditions favorables à l'émergence de nouvelles thématiques, à l'interface de plusieurs champs disciplinaires fortement implantées sur le site, et ainsi de promouvoir une recherche innovante pluridisciplinaire.

 

Renforcer le rayonnement international

Le renforcement de la visibilité à l'international est un autre axe de la politique de site. Il passe par le développement des coopérations internationales structurées et formalisées. L'accueil des étudiants et chercheurs étrangers dans les unités de recherches doit être facilité.

Cette convention renouvelée apporte un cadre au fonctionnement des laboratoires de recherche et au travail quotidien des scientifiques (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs).

Ainsi, sa mise en œuvre passe par l'organisation d'une administration de la recherche simplifiée et concertée : améliorer les procédures et les outils, harmoniser les pratiques en terme de gestion, faciliter les échanges...

Ressources humaines, ressources financières, valorisation, communication... tous les champs sont concernés et font partie intégrante de cette stratégie.

 

Quelques chiffres (données 2013)

Le périmètre de cette convention concerne 49 structures de recherche ou de service. De manière globalisée, les établissements signataires contribuent au fonctionnement des unités à hauteur de 9,5 millions d'euros de dotation.

La masse salariale des personnels des laboratoires représente 110 millions d'euros par an. Cela concerne en équivalent temps plein à environ 1233 chercheurs et enseignants-chercheurs et 637 personnels techniciens, ingénieurs et administratifs.

 

Crédit photo : Catherine Schröder/Unistra

Strasbourg - Université de Strasbourg