Peptimimesis , une approche de rupture dans le développement de thérapies en oncologie, issue des investissements en maturation de Conectus Alsace

Peptimimesis

Strasbourg, le 30 novembre 2015 - Conectus Alsace a annoncé hier la création de la start-up Peptimimesis issue d'un projet financé par son fonds d'investissement en 2013.

Une innovation de rupture issue d'un laboratoire de recherche publique alsacien

Les thérapiers ciblées visant à bloquer les mécanismes spécifiques du développement des cancers s'avèrent des stratégies particulièrement pertinentes en oncologie. La limite de cette approche réside dans la multiplicité des processus tumorigéniques impliqués pour un type de cancer donné.

Le laboratoire MN3T (The Microenvironmental Niche in Tumorigenesis and Targeted Therapy - Inserm - membre du Labex Medalis) a conçu une innovation de rupture permettant de développer une classe de composés thérapeutiques entièrement nouvelle pour sa structure et son mode d'action. En ciblant le domaine transmembranaire de cibles thérapeutiques, il est désormais possible d'inhiber plusieurs processus tumorigéniques grâce à un seul et même composé : contrairement à la plupart des autres thérapies ciblées du cancer, qui bloquent une voie unique, les peptides transmembranaires altèrent la formation de complexes de récepteurs qui sont à l'origine d'un ensemble de voies de signalisation impliquées dans le développement des tumeurs.

 

Le parcours de cette innovation

En 2005, le Dr. Dominique Bagnard du laboratoire MN3T débute ses recherches sur la conception et la caractérisation de peptides transmembranaires visant à inhiber les divers processus pathologiques induits par une première cible thérapeutique.

En 2013, il se tourne vers Conectus Alsace pour financer la maturation de son projet, afin de démontrer le potentiel thérapeutique d'un premier composé anti-tumoral possédant une triple action inhibitrice sur la prolifération, la migration/dissémination des cellules tumorales et sur l'angiogenèse tumorale. Le projet bénéficie d'un investissement de plus de 300 000€ par le fonds de maturation de Conectus Alsace, d'un accompagnement sur la propriété intellectuelle - initialement déposée par Inserm Transfert - et d'une prospection industrielle.

Les 18 mois de maturation ont permis à l'équipe de recherche de réaliser notamment des études pour la production du peptide en qualité GMP (Good Manufacturing Practice) et de trouver la meilleure combinaison de traitements pour affiner le positionnement sur le marché des thérapies ciblées du cancer.

 

De la technologie à la création de start-up, avec le support de Domain Therapeutics, Biotech Alsacienne, également implantée en Amérique du Nord, qui apporte son expertise en découverte et développement de médicaments innovants, sa compétence en management de projets et d'entreprises et son carnet d'adresses international.

A l'issue de la phase de maturation, la laboratoire a obtenu une preuve de concept et développé un premier produit grâce à sa plateforme de conception de peptides transmembranaires. Pour poursuivre le développement de ce premier produit et concevoir de nouveaux peptides thérapeutiques "first-in-class" pour de nouvelles indications, l'équipe MN3T souhaitait créer une start-up mais ne disposait pas de porteur de projet pour initier le processus.

Conectus Alsace a mis en relation Dominique Bagnard avec la société Domain Therapeutics, basée en Alsace, qui a reconnu dans cette technologie une innovation de rupture, et qui a immédiatement accepté de mettre à disposition son expertise et ses compétences pour accompagner le développement de cette nouvelle start-up.

Domain Therapeutics s'est fortement mobilisé sur le projet et a pris en main la création de Peptimimesis, en dédiant un porteur de projet issu de ses équipes, et poursuit déjà des discussions avancées avec plusieurs fonds d'investissement.

Domain Therapeutics est ainsi devenu, en octobre 2015, co-fondateur de la start-up Peptimimesis aux côtés de trois scientifiques, Dominique Bagnard, Gérard Crémel et Pierre Hubert.

 

Verbatim

"La création de la start-up et la perspective de commercialisation de peptides transmembranaires, qui représente la consécration d'une aventure de plus de 10 ans pour moi, n'auraient pas été possible sans l'aide financière et l'accompagnement des équipes de Conectus Alsace. Le transfert opéré offre aujourd'hui une vitrine exceptionnelle sur les recherches de notre laboratoire", explique Dominique Bagnard, Maître de conférences, Université de Strasbourg, Laboratoire MN3T.

"Grâce à Conectus Alsace et à l'innovation de rupture du laboratoire MN3T, Domain Therapeutics a pu mettre à contribution son expertise, et faciliter la création, et bientôt le financement, de Peptimimesis, qui développe une innovation de rupture dans le domaine de l'oncologie et de l'immuno-oncologie, deux secteurs de grand intérêt pour l'industrie pharmaceutique", commente Pascal Neuville, Directeur Général de Domain Therapeutics.

"A travers la création de Peptimimesis, Conectus Alsace illustre à nouveau l'excellent potentiel de la recherche publique alsacienne et la capacité de Conectus à mettre en relation les laboratoires et les entreprises. Offrir aux start-ups la possibilité de s'appuyer sur une biotech existante renforce leur crédibilité et augmente leurs chances de réussite. Cette success-story prouve à nouveau l'intérêt des entreprises à travailler avec la recherche académique pour créer de la valeur économique et rester compétitifs", se félicite Nicolas Carboni, Président de la SATT Conectus Alsace.